Parcourez la page

Yoam

Grâce au soutien technique et économique d’ActionAid j’ai pu améliorer la vie de ma famille !

“Ma famille dépend en grande partie de l’agriculture. Nous avons toujours utilisé des méthodes traditionnelles, mais celles-ci ont toujours eu un faible rendement. Les dépenses pour le fertilisant et les pesticides étaient très élevées et, de ce fait, au final, nous ne réussissions pas obtenir le minimum indispensable pour notre subsistance. Mon mari devait faire un travail supplémentaire et souvent il allait couper et transporter du “rattan”, un palmier typique de chez nous”. Ainsi raconte Yoam, une femme de 45 ans qui vit dans le village de Koh Sla, au Cambodge.

70% des familles de Koh Sla vit de l’agriculture. Les techniques traditionnelles sont souvent inefficaces, car elles concernent des cultures qui ont besoin de beaucoup d’eau et sont donc rentables uniquement pendant la saison des pluies. En outre, ces méthodes ignorent tout de l’utilisation de fertilisants naturels ou de la façon de prévenir les dommages provoqués par les pesticides chimiques.

Yoam continue : “ActionAid a travaillé avec nous pour améliorer notre situation : grâce à un prêt d’un peu plus de 100 mille riel (environ 20 euro), nous avons pu démarrer l’élevage de poulets et nous avons commencé à cultiver des légumes saisonniers, comme par exemple des pois chiches, des haricots, des concombres et du céleri. Ainsi, nous gagnons jusqu’à 20.500 Riel par jour (environ 4 euro) et j’ai toujours à disposition des légumes frais pour nourrir mes six enfants ! Désormais, mon mari n’est plus obligé d’aller dans la forêt pour travailler, il m’aide avec les animaux et aux champs”.

ActionAid a mis en place des projets de microcrédit auxquels ont participé 64 familles. En plus de recevoir un prêt pour leur activité, elles ont suivi des formations leur indiquant comment choisir et élever des poulets, quels légumes planter selon l’évolution des saisons, de façon à avoir toujours des champs productifs.

Yoam conclut : “Grâce au soutien technique et économique d’ActionAid j’ai pu améliorer la vie de la famille et maintenant je partage mes connaissances avec toute notre communauté”.